Comment allier défiscalisation et retraite ?

L’État a mis en place plusieurs leviers fiscaux dédiés aux épargnants désirant se constituer une retraite complémentaire. Découvrez dans cet article les placements financiers qui vous permettent d’allier retraite et défiscalisation.

Le Plan d’épargne retraite ou PERP

Le PERP est la première alternative qui s’offre à vous. Avec ce placement financier, vous pouvez épargner en effectuant des versements suivant votre capacité financière. Puis, au moment de la retraite, le capital que vous avez constitué sera transformé en une rente viagère. La loi Fillon qui a mis en place ce dispositif d’épargne prévoit une déduction fiscale de 10 % du revenu net impossible obtenu.

Ce placement est accessible à tous. Mais, il est particulièrement bénéfique aux contribuables (qu’ils soient salariés, indépendants ou fonctionnaires) qui sont soumis à une imposition élevée. En effet, plus vous êtes imposé, plus vous bénéficiez d’un gain fiscal intéressant. En revanche, il faut noter qu’une fois ouvert, le PERP ne peut pas être fermé avant l’âge de retraite, sauf pour des cas vraiment exceptionnels.

Le contrat Madelin pour les travailleurs indépendants

Pour les professionnels exerçant en libéral, le contrat Madelin est un autre produit financier répondant à un double objectif : préparer sa retraite et défiscaliser. Les versements que vous effectuez pour alimenter votre contrat Madelin seront déductibles chaque année du revenu imposable. Et, tout comme pour le PERP, l’épargne constituée ne sera disponible qu’au moment de la retraite. La principale différence entre ces deux types de contrats d’épargne réside dans l’obligation de cotisation. Si pour le PERP, vous pouvez cotiser librement suivant votre disponibilité financière, en souscrivant à un contrat Madelin, vous êtes tenu de verser chaque année une cotisation minimum. Puis, en ce qui concerne le gain fiscal, le plafond de déductions fiscales est très élevé pour un contrat Madelin.

Les distributeurs commercialisent généralement de nombreux types de contrats PERP. Les versements initiaux requis ainsi que les performances des fonds proposés diffèrent d’un organisme à un autre. De ce fait, n’hésitez pas à bien comparer plusieurs propositions avant de faire votre choix.

L’assurance-vie, un excellent outil d’épargne et de défiscalisation

L’assurance-vie est un produit financier répondant à un grand nombre d’objectifs. Ce contrat convient pour ceux qui souhaitent assurer leurs vieux jours et réduire en même temps leur ardoise fiscale. Contrairement aux deux supports précédents, il est possible de récupérer le fonds investi dans l’assurance-vie même avant l’âge de retraite. Toutefois, pour pouvoir bénéficier des avantages fiscaux de ce placement, il faut patienter jusqu’à 8 ans. Après ce délai, les opérations que vous effectuez sur votre contrat d’assurance-vie bénéficieront d’une défiscalisation très favorable. En y laissant votre capital jusqu’à votre retraite, vous réaliserez donc des économies d’impôt très intéressantes.

Pour alimenter votre assurance-vie, les assureurs proposent généralement trois options, dont le versement d’une prime unique lors de l’ouverture du contrat, les versements périodiques (chaque mois, tous les 3 mois, les 6 mois, etc.) et les versements programmés.

Défiscalisation: que faut-il faire avant la fin de l’année ?
Pourquoi est-ce recommandé d’investir dans la forêt ?